fr|en
Accueil /

Histoire

Un menuisier visionnaire

En 1892, Jean Bochaton, menuisier originaire du plateau de Gavot, obtient l’autorisation de construire « un escalier de bois avec supports de fer pour permettre la visite des Gorges du Pont du Diable ». Il a probablement découvert ces gorges en compagnie des passeurs de bois flottés qui avaient aménagé des accès au torrent. Avec le concours d’un forgeron et d’un tailleur de pierre, il construit d’abord des escaliers qui permettent d’atteindre la rivière (la Dranse).

Dès l’été 1893, il y conduit les premiers visiteurs. Ce sont pour la plupart des curistes d’Evian, station déjà réputée, ou de Thonon. Les années suivantes, Jean Bochaton complète l’aménagement du parcours vers l’amont, de façon à faire découvrir la totalité du site.

En 1908, les gorges sont finalement classées par le ministère des Beaux-Arts pour leur valeur esthétique. Il aura fallu quinze années de travail pour équiper l’ensemble du site de passerelles, d’escaliers ou de marches taillées à même la roche. Ces installations survivront à leur créateur, certaines jusqu’en... 1950.

Une relève difficile

Mais le tourisme n’en est qu’à ses débuts. Et à la mort du menuisier, en 1909, personne ne souhaite prendre sa suite. Les communes propriétaires du terrain ont du mal à persuader un maître d’hôtel, Jean Calligaris, qui partageait jusque-là son activité entre Nice, en hiver, et Thonon, en été, de prendre la relève. Pourtant, il s’installe finalement au Jotty et construit l’hôtel du « Mont Ouzon » qu’il gère parallèlement au site des gorges.

En 1934, le maître d’hôtel cède son droit au bail à Jean Raibaud, ingénieur en construction métallique reconverti dans le tourisme.

L’essor touristique

Jean Raibaud a pris la mesure de l’augmentation de la fréquentation suite à l’avènement des congés payés. Il envisage de nouvelles installations. Commencées en 1939, elles ne seront terminées qu’après la seconde guerre mondiale, en 1951.

A partir de 1949, le barrage du Jotty construit à un kilomètre en amont dévie une partie de la Dranse vers la centrale hydro-électrique de Bioge. La société des Gorges sera dédommagée pour le détournement de l’eau et un débit minimum d’eau sera sauvegardé.

Aujourd’hui et demain

Les passerelles ont été rénovées et complétées par de nouveaux aménagements : bâtiments d’accueil, parkings, aires de pique-nique, parc sylvestre...

Soigneusement entretenues, les passerelles permettent toujours à un large public de découvrir ce site original et spectaculaire qui accueille chaque saison plus de 50 000 visiteurs !

Depuis 2012, les Gorges font partie du Geopark Chablais UNESCO, territoire reconnu mondialement pour sa géologie remarquable.

© Les Gorges du Pont du Diable
Le Jotty - 74200 La Vernaz - France - Téléphone : 04 50 72 10 39

Réalisé et hébergé par B2F Concept